• Publié par : Webmaster IODE
  • Imprimer cette page

Créé en 2006, ce Réseau a pour objectif de promouvoir la recherche universitaire pluridisciplinaire internationale sur les questions d’éthique biomédicale.

 

Un Réseau consacré à la Bioéthique

Les progrès scientifiques en matière de biomédecine contribuent au développement du bien-être de l'individu mais peuvent conduire à des dérives. L'homme et ses droits fondamentaux peuvent être alors menacés. De ce fait, de nombreux pays mais aussi la communauté internationale s'intéressent à ces questions d'éthique biomédicale. Le Réseau Universitaire International de Bioéthique (RUIB) souhaite apporter sa contribution à cette réflexion internationale. Si cette recherche porte sur la biomédecine, elle s'insère néanmoins dans une réflexion plus globale sur les droits protecteurs de la personne.

Un Réseau d'universitaires

La spécificité du RUIB tient au fait qu'il est piloté par des universitaires issus de différents pays. Ce Réseau participe à l'indispensable construction d'espaces internationaux de recherche. Le pilotage de ce réseau par des universitaires n'exclut pas la collaboration de non-universitaires spécialistes des questions de biomédecine ou de droits de l'homme.

Un Réseau consacré à la recherche pluridisciplinaire internationale

Ce Réseau, composé à la base de juristes, a pour vocation de mener des recherches pluridisciplinaires. Sur des thèmes divers en lien avec la bioéthique, les droits de pays de cultures différentes sont présentés et analysés à travers le prisme de disciplines diverses. En effet, le droit traduit les choix sociétaux effectués par les Etats. Il est donc interessant d'examiner ces règles juridiques sous l'angle de disciplines telles que l'anthropologie, la philosophie, la sociologie, la médecine, la psychanalyse, la psychologie ou encore l'économie.

Le RUIB se compose d'enseignants-chercheurs de pays relevant de quatre continents. Par la publication de travaux de droit comparé sur la scène internationale, il est le vecteur du développement de la recherche sur des questions de bioéthique entre plusieurs pays du monde. Les thèmes de réflexion abordés sont l'occasion d'examiner les régimes juridiques de chaque pays et de comprendre les différents modèles culturels ou religieux sous-jacents. Dix-huit pays, représentés au sein du comité de pilotage du RUIB, constituent le champ minimum de chaque étude (Allemagne, Belgique, Brésil, Canada, Chili, Chine, Égypte, Espagne, États-Unis, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hongrie, Japon, Sénégal, Suisse, Tunisie, Turquie). En fonction des thèmes abordés, des universitaires appartenant à d'autres États sont sollicités (Chine, Italie, Liban, Pays-Bas, Portugal, Taiwan...).

 

Un Réseau qui crée un lien entre